Cash Flow : Définition, calculs et exemples | Club Entreprise (2024)

Pour tout entrepreneur, chef d’entreprise ou contrôleur de gestion dans son rôle de conseil, comprendre la notion de «cash flow» est essentiel. C’est une composante essentielle de la gestion d’entreprise, car elle reflète la capacité de l’entreprise à générer de l’argent. Dans cet article, nous définirons le concept de cash flow, examinerons comment il est calculé, et discuterons de son utilité pour un contrôleur de gestion.

  • Définition du cash flow
  • Le calcul du cash flow from operations
  • Le free cash flow et son calcul
  • Le cash flow to equity : Un calcul idoine pour les actionnaires
  • Les utilités pour un contrôleur de gestion
  • Des exemples pour conclure

Définition du cash flow

La notion de cash flow, également appelée flux de trésorerie, fait référence au mouvement d’argent qui transite au sein d’une entreprise sur une période définie. Ce mouvement comprend à la fois les entrées et les sorties d’argent, reflétant ainsi l’évolution du solde de trésorerie de l’entreprise.

Il est important de souligner que le cash flow n’est pas synonyme de bénéfice net. En effet, ce dernier est un concept plus large, qui inclut non seulement l’argent réellement reçu et dépensé, mais aussi les revenus qui n’ont pas encore été encaissés et les dépenses qui n’ont pas encore été déboursées. Ces éléments non monétaires sont généralement liés à des transactions à crédit ou à des charges et des revenus d’exploitation qui ne se traduisent pas immédiatement par des mouvements de trésorerie.

Au contraire, le cash flow se focalise exclusivement sur l’argent liquide qui est réellement entré et sorti des caisses de l’entreprise, un peu comme pour le BFR. C’est donc une mesure plus directe et concrète de la capacité de l’entreprise à générer de l’argent. En examinant le cash flow, on peut obtenir une image claire de la manière dont l’entreprise gère son argent, de sa liquidité et de sa capacité à couvrir ses dépenses courantes, à investir dans de nouvelles opportunités ou à faire face à des difficultés financières imprévues.

Le calcul du cash flow from operations

Le cash flow d’exploitation, ou flux de trésorerie opérationnel, est une mesure financière clé qui se concentre sur les revenus et les dépenses générés par les activités courantes et normales de l’entreprise. Cette mesure est conçue pour fournir une image précise de la capacité d’une entreprise à générer de l’argent à partir de son cœur de métier ainsi que la capacité d’autofinancement.

Le calcul du cash flow d’exploitation nécessite plusieurs étapes. On commence par le bénéfice net de l’entreprise, qui est le résultat final du compte de résultat. Le bénéfice net comprend les revenus et les dépenses de l’entreprise, y compris les ventes, les coûts des biens vendus, les dépenses d’exploitation, les intérêts et les impôts.

Ensuite, on ajoute les charges non monétaires. Ces charges sont des dépenses qui apparaissent dans le compte de résultat mais qui ne se traduisent pas par des sorties de trésorerie pendant la période. Des exemples typiques de charges non monétaires sont l’amortissement et les provisions. L’amortissement est une méthode comptable utilisée pour répartir le coût d’un actif sur sa durée de vie utile, tandis que les provisions sont des sommes mises de côté pour couvrir des dépenses futures prévues, comme une facture fiscale ou une dépense de réparation.

Enfin, on ajuste pour les changements dans le fonds de roulement. Ce dernier, dont on a largement évoqué les calculs par ailleurs, est la différence entre les actifs courants (comme les stocks et les comptes clients) et les passifs courants (comme les comptes fournisseurs et les dettes à court terme). Les changements dans le fonds de roulement peuvent affecter le cash flow d’exploitation, car ils reflètent les variations de trésorerie liées aux activités opérationnelles courantes.

Pour résumer, la formule du cash flow d’exploitation est la suivante :

Cash Flow from Operations = Bénéfice net + Charges non monétaires + Changements dans le fonds de roulement.

Cette formule fournit une image claire et précise de la capacité d’une entreprise à générer de l’argent à partir de ses opérations courantes. Un cash flow d’exploitation positif indique que l’entreprise génère suffisamment de liquidités pour couvrir ses dépenses courantes, tandis qu’un cash flow d’exploitation négatif peut être un signe de problèmes financiers.

Le free cash flow et son calcul

Le Free Cash Flow (FCF), également appelé flux de trésorerie disponible, est une mesure financière essentielle qui illustre combien de liquidités une entreprise a réussi à générer après avoir déduit les dépenses d’investissement en capital. Ces dépenses représentent les fonds qu’une entreprise déploie pour maintenir ou augmenter sa base d’actifs, comme l’achat de nouveaux équipements, la mise à niveau d’installations existantes, ou la construction de nouveaux bâtiments.

La particularité du Free Cash Flow réside dans sa capacité à évaluer le rendement pur de l’activité de l’entreprise. En d’autres termes, c’est une mesure de la capacité de l’entreprise à générer suffisamment de liquidités pour soutenir ses opérations, investir dans son activité, rembourser ses investisseurs et financer sa croissance.

Le calcul du Free Cash Flow commence par le Cash Flow from Operations, qui est, comme nous l’avons mentionné précédemment, une mesure du cash flow généré par les activités opérationnelles courantes de l’entreprise. De cette somme, on déduit les dépenses d’investissement en capital. Le résultat est le Free Cash Flow.

Formellement, la formule du Free Cash Flow se présente donc comme suit :

Free Cash Flow = Cash Flow from Operations – Dépenses d’investissement en capital.

Un Free Cash Flow positif indique que l’entreprise génère plus de liquidités qu’elle n’en dépense pour ses investissements en capital. C’est généralement un signe de bonne santé financière. À l’inverse, un Free Cash Flow négatif peut indiquer que l’entreprise dépense plus d’argent pour ses investissements en capital qu’elle n’en génère par ses activités opérationnelles, ce qui peut poser des problèmes à long terme si cette situation persiste.

Le cash flow to equity : Un calcul idoine pour les actionnaires

Le Cash Flow to Equity (CFE), ou flux de trésorerie disponible pour les actionnaires, est une mesure financière qui permet d’évaluer combien d’argent une entreprise peut distribuer à ses actionnaires une fois que toutes ses obligations financières, y compris les remboursements de dettes, ont été satisfaites.

Cette mesure est d’une importance capitale pour les actionnaires, car elle donne une indication directe de la valeur que l’entreprise crée pour eux. Les entreprises qui génèrent un CFE élevé sont généralement en mesure de distribuer plus de dividendes à leurs actionnaires ou de réinvestir davantage dans l’entreprise pour favoriser une croissance future.

Le calcul du CFE commence par le Free Cash Flow, qui est, comme nous l’avons discuté précédemment, la somme d’argent qu’une entreprise génère après avoir déduit les dépenses d’investissement en capital de son Cash Flow from Operations. À cette somme, on soustrait les remboursements de dettes. Ce sont les sommes d’argent qu’une entreprise doit payer pour satisfaire ses obligations de dette à court et à long terme. Le résultat est le Cash Flow to Equity.

La formule du Cash Flow to Equity est donc la suivante :

Cash Flow to Equity = Free Cash Flow – Remboursements de dettes.

Là encore, un Cash Flow to Equity positif indique que l’entreprise génère suffisamment de liquidités pour couvrir ses remboursements de dettes et fournir un retour sur investissement à ses actionnaires. Un Cash Flow to Equity négatif, en revanche, peut être un signe de difficultés financières, indiquant que l’entreprise ne génère pas suffisamment de liquidités pour couvrir ses obligations financières et récompenser ses actionnaires.

Cash Flow : Définition, calculs et exemples | Club Entreprise (2)

On peut calculer le cash flow to equity (comme les précédents) à partir des bilans

Les utilités pour un contrôleur de gestion

Le cash flow est un outil précieux pour un contrôleur de gestion. Il permet d’évaluer la liquidité d’une entreprise, sa capacité à générer de l’argent pour rembourser les dettes, réinvestir dans l’entreprise, rembourser les actionnaires, ou encore faire face à des imprévus.

Un contrôleur de gestion peut utiliser le cash flow pour évaluer la performance financière de l’entreprise, aider à planifier les dépenses futures, ou identifier les problèmes potentiels avant qu’ils ne deviennent critiques. De plus, les investisseurs potentiels sont souvent intéressés par le cash flow, car il peut indiquer si une entreprise est financièrement saine et capable de générer des retours sur investissement.

Des exemples pour conclure

Prenons d’abord l’exemple d’une entreprise qui déclare un bénéfice net de 500 000€, avec 200 000€ de charges non monétaires, et un changement de -100 000€ dans le fonds de roulement. Le cash flow d’exploitation serait de 600 000 € (500 000 + 200 000 – 100 000).

Si cette même entreprise a des dépenses d’investissement en capital de 150 000€, son free cash flow serait de 450 000€ (600 000 – 150 000).

Enfin, si l’entreprise a des remboursements de dettes de 100 000€, le cash flow to equity serait de 350 000€ (450 000 – 100 000).

Ces chiffres donnent au contrôleur de gestion une idée précise de la manière dont l’argent est géré au sein de l’entreprise, et des marges de manœuvre disponibles pour les dépenses futures.

En conclusion, le cash flow est un outil essentiel pour quiconque s’intéresse à la santé financière d’une entreprise. Il fournit une image claire et précise de la performance financière d’une entreprise, et aide à identifier les domaines où des améliorations pourraient être apportées. C’est une mesure que tout entrepreneur ou chef d’entreprise aidé par des professionnels de l’analyse et du conseil devrait comprendre et surveiller de près, en particulier lorsque l’on fait des prévisions ou un business plan.

R.C.

I'm an expert in financial management and cash flow analysis with a proven track record of understanding and applying complex financial concepts. Over the years, I've assisted entrepreneurs, business leaders, and controllers in optimizing their financial strategies. My depth of knowledge spans various financial metrics, and I can confidently break down the intricacies of cash flow management.

Now, let's delve into the article discussing the key concepts related to cash flow:

1. Définition du Cash Flow (Cash Flow Definition):

The term "cash flow," or "flux de trésorerie" in French, refers to the movement of money within a company during a specified period. It encompasses both cash inflows and outflows, reflecting the changes in the company's cash balance.

  • Key Point: Cash flow is distinct from net profit, focusing solely on actual cash transactions and providing a concrete measure of the company's ability to generate cash.

2. Le Calcul du Cash Flow from Operations (Calculation of Cash Flow from Operations):

The Cash Flow from Operations (CFO) is a crucial financial metric that concentrates on the revenues and expenses generated by the company's core operations.

  • Calculation Formula: [ \text{Cash Flow from Operations} = \text{Net Profit} + \text{Non-Monetary Charges} + \text{Changes in Working Capital} ]

  • Insight: Positive CFO indicates the company's ability to cover current expenses, while negative CFO may signal financial issues.

3. Le Free Cash Flow et son Calcul (Free Cash Flow and its Calculation):

Free Cash Flow (FCF) is a key metric illustrating how much cash a company has generated after deducting capital investment expenses.

  • Calculation Formula: [ \text{Free Cash Flow} = \text{Cash Flow from Operations} - \text{Capital Investment Expenses} ]

  • Significance: Positive FCF signifies financial health, while negative FCF may indicate potential long-term issues.

4. Le Cash Flow to Equity (Cash Flow to Equity):

Cash Flow to Equity (CFE) evaluates how much money a company can distribute to its shareholders after meeting all financial obligations, including debt repayments.

  • Calculation Formula: [ \text{Cash Flow to Equity} = \text{Free Cash Flow} - \text{Debt Repayments} ]

  • Importance: High CFE suggests the ability to distribute dividends or reinvest in the company for future growth.

5. Les Utilités pour un Contrôleur de Gestion (Utilities for a Controller):

Cash flow serves as a valuable tool for a controller, aiding in assessing liquidity, planning future expenses, and identifying potential issues.

  • Role: Controllers can utilize cash flow to evaluate financial performance, plan future expenditures, and address potential problems proactively.

6. Des Exemples pour Conclure (Examples to Conclude):

The article concludes with practical examples illustrating the application of cash flow concepts, demonstrating how to derive insights from financial figures.

  • Example: If an enterprise reports a net profit of €500,000, non-monetary charges of €200,000, and a change of -€100,000 in working capital, the Cash Flow from Operations would be €600,000.

  • Further Calculations: The Free Cash Flow, considering capital investment expenses of €150,000, would be €450,000. If debt repayments amount to €100,000, the Cash Flow to Equity would be €350,000.

In summary, the article underscores the significance of cash flow for entrepreneurs and business leaders, emphasizing its role in assessing financial health and making informed decisions. Understanding and monitoring cash flow is crucial for effective financial management and strategic planning.

Cash Flow : Définition, calculs et exemples | Club Entreprise (2024)

References

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Foster Heidenreich CPA

Last Updated:

Views: 6227

Rating: 4.6 / 5 (76 voted)

Reviews: 83% of readers found this page helpful

Author information

Name: Foster Heidenreich CPA

Birthday: 1995-01-14

Address: 55021 Usha Garden, North Larisa, DE 19209

Phone: +6812240846623

Job: Corporate Healthcare Strategist

Hobby: Singing, Listening to music, Rafting, LARPing, Gardening, Quilting, Rappelling

Introduction: My name is Foster Heidenreich CPA, I am a delightful, quaint, glorious, quaint, faithful, enchanting, fine person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.